La toxicité nous concerne tous

A une Ă©poque oĂč l’on classifie certaines relations de saines et d’autres de toxiques, il semble important de souligner une nuance. Qui peut prĂ©tendre n’avoir aucun mĂ©canisme toxique ? Lorsque vous avez peur que l’autre ne vous aime plus, vous ĂȘtes toxique envers vous-mĂȘme, cela vous met en tension ou vous angoisse. Votre amoureux ou ami le ressent forcĂ©ment, au moins inconsciemment, il pense que vous ne lui faites pas confiance et si cela fait Ă©cho avec des blessures d’enfance, cela peut ĂȘtre compliquĂ©. Cela peut engendrer de fil en aiguille une forme de pression pour lui ou elle : montre moi ton amour, encore et toujours, sinon je meurs. La moindre peur peut donc ĂȘtre nocive pour soi et pour l’autre : pourtant vous n’ĂȘtes peut-ĂȘtre pas dans une forme d’emprise dans vos comportements, vos paroles ou vos actes, mais le simple fait d’avoir cette peur en vous, peut ĂȘtre vĂ©cu par l’autre comme une pression, qui Ă©touffe, qui peut donc faire fuir. Nous sommes donc tous potentiellement toxiques, Ă  moins d’avoir soignĂ© toutes nos blessures, et la question est : est-ce possible de guĂ©rir parfaitement toutes ses blessures ?

Bien sĂ»r, il y a des toxicitĂ©s plus ou moins graves ! Si vous cherchez Ă  Ă©purer vos comportements, vos mĂ©canismes relationnels, vous ĂȘtes au bon endroit 😉 vous l’aurez compris, cet article parle de toxicitĂ© dans toute sa subitlitĂ©, en abordant Ă  la fois l’autotoxicitĂ© et la toxicitĂ© envers l’autre.

Lorsqu’on parle de relation toxique, trĂšs souvent c’est que l’on considĂšre qu’une personne (ou les deux) ne se remet pas en question dans le bĂźnome, qu’elle ne respecte pas les limites qu’on lui pose, voire qu’elle se nourrit de quelque chose qui Ă©puise l’autre, qui le fait souffrir, comme son sentiment de culpabilitĂ© par exemple. Certaines personnes savent vous faire culpabiliser juste par leurs pensĂ©es… Peut-ĂȘtre parce qu’elles ont besoin de ça pour se sentir exister : voir l’autre culpabiliser, c’est sentir qu’il est attachĂ© Ă  nous. Et si vous avez grandi dans une famille oĂč le seul moment oĂč l’on vous regarde dans les yeux et oĂč l’on Ă©coute vos ressentis, c’est lorsque vous culpabilisez, alors vous n’avez peut-ĂȘtre conscience que ce n’est pas normal, de se sentir coupable avec quelqu’un, et que cela rĂ©solve mĂȘme des tensions. Un article Ă  ce sujet est disponible ici :

Quand l’autre se joue de votre tendance Ă  culpabiliser

 

Certaines rĂ©actions Ă©motionnelles dans un couple de Flammes Jumelles sont extrĂȘmement intenses et peuvent provoquer de grandes souffrances, mais aussi des conflits. Le chaser par exemple, peut se sentir manipulĂ© par le runner, sans pour autant que celui-ci soit manipulateur. Il va alors avoir besoin de rĂ©aliser que non, ce n’est pas toujours parce qu’on se sent manipulĂ©, qu’on l’est de maniĂšre factuelle : parfois, c’est une peur que nous avons, qui prend le dessus et nous fait voir les choses sous un angle biaisĂ©.

Analysez donc les faits : votre flamme jumelle vous a-t-elle dĂ©jĂ  manipulĂ©, quelles ont Ă©tĂ© les consĂ©quences (graves ou pas ?), quelle a Ă©tĂ© la considĂ©ration de votre ĂȘtre par votre flamme jumelle dans ces moments-lĂ  (peur de vous perdre, difficultĂ© Ă  exprimer les choses telles qu’elles ?), vous a-t-elle prouvĂ© votre amour par des faits (elle vous dĂ©fend, elle dĂ©mĂ©nage pour vous, elle parle de vous Ă  ses proches en bienveillance, elle se remet en question… ?). Pour certaines personnes, ĂȘtre aimĂ©, c’est forcĂ©ment ĂȘtre trahi ou manipulĂ© Ă  un moment donnĂ© : ĂȘtes-vous dans ce cas de figure ?

Ensuite, la maninpulation pourrait ĂȘtre catĂ©gorisĂ©e en deux parties : l’une qui vise Ă  vous enfermer, vous contrĂŽler pour vous faire taire par exemple, vous empĂȘcher d’ĂȘtre heureux, d’ĂȘtre libre, indĂ©pendant, l’autre par peur de vous blesser, de vous perdre. Et ce n’est pas du tout la mĂȘme chose. Dans quelle case ĂȘtes-vous ? Car clairement, la premiĂšre case est toxique et l’intention (consciente ou inconsciente) est ultra nocive, asservissante, tandis que dans la deuxiĂšme case, on manipule pour ne pas blesser. Certes, cela blesse de sentir que l’autre ne vous dit pas les choses franchement, vous amĂšne d’un point A Ă  un point B, puis un point C sans vous demander votre avis, ou mĂȘme en ne resepctant votre avis, mais si ce point C est paisible, propice Ă  l’amour et au bien-ĂȘtre, alors c’Ă©tait peut-ĂȘtre aussi une forme de communication, une habiletĂ© Ă  mener la relation vers lĂ  oĂč elle sera Ă©panouie. Vous ĂȘtes la seule personne Ă  mĂȘme de juger ce que vous vivez !

La grande diffĂ©rence entre une relation toxique dont il vaut mieux sortir et une relation flamme jumelle oĂč des mĂ©canismes toxiques apparaissent, c’est que dans le 1er cas, on ne parvient pas Ă  faire Ă©voluer la relation sans cette toxicitĂ©, l’un des deux ne parvenant pas Ă  se remettre en question, rejetant la faute sur l’autre, et souvent, c’est celui qui ne culpabilise pas… alors qu’il est responsable de mĂ©canismes toxiques qui Ă©touffent la relation.

Dans le 2Ăšme cas (flammes jumelles), l’amour est tellement puissant et pur entre les deux personnes qu’elles ne peuvent envisager de faire souffir l’autre : elles savent donc toutes les deux se remettre en question, elles trouvent le courage en elle, c’est mĂȘme plus fort qu’elle, de traverser ses souffrances pour en sortir. De traverser leurs blessures Ă©motionnelles et rĂ©aliser qu’on doit lĂącher prise sur des peurs par exemple, pouvant ĂȘtre Ă  l’origine d’un comportement “manipulateur”, c’est Ă  dire “je ne te parle pas franchement pour ne pas blesser, je vais te dire des choses plus simples Ă  entendre, ou bien je vais t’amener Ă©tape par Ă©tape, lĂ  oĂč nous serons bien, mĂȘme si tu ne veux pas parce que tu as peur, moi j’ai confiance”.

Cela n’enlĂšve rien cependant Ă  la difficultĂ© de lĂącher prise sur certains mĂ©canismes. Par exemple, un chaser qui n’a pas conscience de sa blessure d’abandon (ici un mp3 qui peut vous aider si vous ĂȘtes dans ce cas de figure : mp3 blessure d’abandon), de la peur de vide qui l’accompagne, pourra ĂȘtre complĂštement en panique et avoir des rĂ©actions disproportionnĂ©es s’il n’a pas de nouvelles du runner comme d’habitude.

Ce qui peut conduire involontairement Ă  une forme d’emprise car le chaser va alors ĂȘtre trop en demande de contact, ou manifester une angoisse quand il n’a pas assez de contact, qui met une pression sur le runner. Une forme d’emprise plus ou moins grande peut donc apparaĂźtre. Et cela, le chaser peut le modifier, mais il aura besoin de travailler sur lui et peut ĂȘtre mĂȘme de se tourner vers un professionnel. Contrairement Ă  un pervers narcissique qui sans doute, ne saura pas se remettre en question et encore moins consulter.

Internet regorge de contenus Ă©tablissants la toxicitĂ© du runner, le fustigeant, alors que le chaser a lui aussi Ă©normĂ©ment de travail en rĂ©alitĂ©, peut-ĂȘtre plus que le chaser, notamment le travail de l’humilitĂ© !! Ce n’est pas parce que le runner n’est pas disponible, qu’il n’est pas franc (mais plus doux, ce qui n’est pas inintĂ©ressant ni dĂ©sagrĂ©able), que c’est lui qui est toxique. Votre Ă©preuve chaser, est sans doute d’attendre, de casser votre ego, de devenir plus humble encore, et de guĂ©rir des traumatismes intĂ©rieurs que vous n’imaginez pas. Un article sur l’ego ici :

C’est quoi l’ego et pourquoi s’en dĂ©barrasser ??

 

Toutefois, aucune relation flamme jumelle n’est gravĂ©e dans le mabre, d’ailleurs rien ne peut prouver que vous ĂȘtes en relation flamme jumelle : si vous souffrez de la toxicitĂ© de votre flamme, vous ĂȘtes libre de vous en Ă©loigner, lorsque l’Ă©change et le travail sur soi ne suffisent pas, Ă  vous faire bien vivre cette relation ou d’en sortir.

Comment supprimer votre toxicité ?

Vous l’aurez compris, nous avons tous des mĂ©canismes plus ou moins nocifs, pour nous-mĂȘme ou pour les autres, et souvent c’est les deux Ă  la fois. Heureusement, rien n’est impossible ! La premiĂšre chose Ă  faire pour vous dĂ©faire de vos formes de toxiticitĂ© (oui, il y en a sĂ»rement plusieurs !), sera d’en prendre conscience, ce qui demande de mettre son ego de cĂŽtĂ©, de faire preuve d’honnĂȘtetĂ© envers vous-mĂȘme.

En Ă©tant Ă  l’Ă©coute de votre flamme jumelle, de maniĂšre subtile, vous pourrez cerner que quelque chose coince. Soit chez lui, soit chez vous. Vous pouvez alors commencer Ă  observer cela pour rĂ©ussir ensuite Ă  Ă©valuer : suis-je toxique, est-il toxique ? Ceci me fait mal, ceci le met mal Ă  l’aise. Si le runner s’Ă©loigne d’une certaine façon du chaser, de maniĂšre subtile ou pas, par exemple en communiquant moins, cela ne veut pas forcĂ©ment dire qu’il abandonne le chaser : c’est peut ĂȘtre qu’il a plus de sĂ©curitĂ© Ă  l’intĂ©rieur de lui et qu’il a moins besoin de votre prĂ©sence. Or, pour le chaser, cela peut rĂ©veiller la blessure d’abandon, qui peut ĂȘtre extrĂȘmement violente, entrainer des idĂ©es noires, et de vĂ©ritables pĂ©tages de plomb. Vous pourrez voir si vous vous retrouvez dans cette blessure en lisant ça :

Et si c’Ă©tait une blessure d’abandon !?

 

C’est donc positif ! MĂȘme si cela peut ĂȘtre trĂšs dur… Vous allez vers une relation plus sereine, Ă  condition que le chaser ne considĂšre pas cet Ă©loignement comme une distance mise contre lui : il n’est pas en train de perdre le runner, il est en train de perdre une forme de dĂ©pendance de sa part, il va vers de la sĂ©curitĂ©, et si vous n’ĂȘtes pas toxique, alors vous pouvez ĂȘtre heureux de voir votre moitiĂ© se sĂ©curiser.

Le travail du chaser est alors de se sĂ©curiser lui-mĂȘme : l’autre ne l’abandonne pas, il se sĂ©curise en autonomie, moi chaser je garde confiance en lui ou elle, je profite du temps dont je dispose davantage, pour apprĂ©cier mon quotidien, construire ma vie, m’apaiser, et faire profiter au runner de mon apaisement et de ma confiance. Alors, l’amour Grandit avec un grand G.

Si vous estimez ĂȘtre toxique, alors vous aurez sans doute trouvĂ© la meilleure motivation pour rĂ©soudre cela, pour transformer votre rĂ©action toxique en rĂ©action saine : car il serait toxique de demander au runner de redevenir dĂ©pendant de vous, pour combler votre besoin de lui ou votre bonheur de fusionner autant… Vous pouvez l’Ăącher prise sur la fusion, et vous aurez le bonheur de la revivre par pĂ©riode, tout au long de votre histoire : la dĂ©fusion n’est pas la mort de votre amour, bien au contraire, c’est le dĂ©but de l’amour plus serein, mais toujours aussi intense…

Vous l’aimez tellement votre flamme jumelle, que vous ferez ce travail pour rendre votre lien encore plus beau. Cela peut passer par des sĂ©ances chez un psychologue ou un coach, qui n’ont pas la mĂȘme pratique, ni les mĂȘmes compĂ©tences.

Si vous estimez que l’autre est toxique alors vous pourrez peut-ĂȘtre lui en parler, s’il est prĂȘt, car certains peuvent vivre des pĂ©riodes extrĂȘment difficiles dans un parcours flammes jumelles, et ne pas ĂȘtre prĂȘts Ă  entendre certaines choses, car trop douloureuses. Vous pouvez dans ce cas modifier votre comportement pour que ce mĂ©canisme toxique de sa part, n’ait plus d’impact sur vous. C’est un peu comme si vous jouiieez au tennis depuis un certain temps ensemble, et que cette fois vous choisissiez de ne plus renvoyer la balle. Cela peut dĂ©stabiliser l’autre : punaise, il ne veut plus jouer avec moi !! Elle est oĂč la balle ?? Certains auront besoin que vous expliquiez les choses telles qu’elles pour comprendre et avancer, d’autres auront besoin que vous y alliez en douceur, en renvoyant d’abord une balle sur deux, une balle sur trois… que vous disiez le minimum pour ne pas les heurter.

Exemple de toxicité entre flammes jumelles

La fusion qui enflamme les deux ĂȘtres est tellement forte, qu’elle peut ĂȘtre jugĂ©e de l’extĂ©rieur comme une forme de dĂ©pendance affective, alors que vous de l’intĂ©rieur, avez la sensation que votre fusion est juste magnifique, que chacun de vous est parfaitement indĂ©pendant.

En rĂ©alitĂ©, cette relation met en miroir vos blessures les plus cachĂ©es Ă  votre conscience, en les zoomant x1000. Une partie de vous a tellement peur d’ĂȘtre abandonnĂ©e, depuis toute petite, qu’elle profite Ă©normĂ©ment de cette fusion, elle l’adore, elle y est accroc, elle la savoure mille fois plus qu’avec quelqu’un d’autre. Cette fusion, vous avez pu ne l’avoir avec personne auparavant, parce que vous aviez vĂ©cu des formes d’amour “classiques”, c’est Ă  dire beaucoup moins intenses que l’amour entre deux flammes jumelles, qui est littĂ©ralement cosmique. DĂ©fusionner fait donc 1000x plus peur… d’oĂč l’attirance magnĂ©tique peut-ĂȘtre, tellement intense, qui vous fait rester collĂ©s l’un Ă  l’autre !

Vous aurez donc besoin d’apprendre Ă  dĂ©fusionner, et cela se fera de grĂ© ou de force. Par exemple, l’un d’entre vous aura tellement besoin ou envie de contact (verbal ou physique) que l’autre pourra Ă  un moment donnĂ© s’Ă©loigner pour respirer ou carrĂ©ment le repousser. Et si ce n’est pas le cas, alors la vie s’en chargera : l’un d’entre vous aura un problĂšme, ne pourra pas communiquer de maniĂšre normale parce qu’il a perdu son tĂ©lĂ©phone par exemple, l’autre paniquera et vivra une vĂ©ritable crise intĂ©rieure, puis comprendra que l’autre ne peut pas ĂȘtre disponible tout le temps pour lui. Ceci n’est qu’un exemple concret ! Il peut Ă©videmment y avoir des millions d’autres scĂ©narios. C’est un exemple de mĂ©canisme toxique subtil, il en existe bien d’autres plus flagrants, mais si vous arrivez Ă  cerner ces subtilitĂ©s, alors vous vous approchez vraiment d’une forme de puretĂ© envers vous et envers l’humain en gĂ©nĂ©ral, pas seulement envers votre flamme jumelle.

Ce qui vous donnera la force de dĂ©passer ces toxicitĂ©s involontaires (et vouĂ©es Ă  disparaĂźtre dans votre lien sans doute, si vous acceptez de lĂącher prise sur l’ego, si vous osez aller voir vos souffrances ĂŽ combien bĂ©antes…), c’est la confiance. Ayez confiance en vos ressentis, en la puretĂ© de votre amour, aux bonnes intentions de l’autre flamme et aux vĂŽtres. Restez lucide : si vous sentez une forme de toxicitĂ© chez l’autre et qu’il vous “rassure” en disant “mais non tu te trompes”, et bien vous ne savez pas si c’est lui ou vous qui vous trompez : faites donc confiance Ă  votre ressenti, souvenez-vous des faits, qui vous montreront la vĂ©ritĂ© sur la nature de votre relation.

Accueil